Actualité

Billet du jour – Cahier républicain « 4 septembre 1870 – 4 septembre 2020 »

République

Il y a 150 ans, le 4 septembre …

Attaché à la promotion des principes républicains, le Comité Carnot a voulu célébrer l’anniversaire de la proclamation de la République, le 4 septembre 1870, par un dossier spécial, illustré de nombreux documents. Des historiens, des juristes, des politistes éclairent les circonstances très particulières et les prémices de la future troisième République qui reste le régime républicain le plus durable à ce jour, seulement interrompu par la période de l’« Etat français ».

Pourquoi la troisième de nos cinq Républiques est-elle restée le symbole du régime auquel la France s’estime définitivement et consubstantiellement attachée, et sa date de naissance inscrite sur nombre de plaques d’avenues ? Née de la défaite, proclamée lors d’un envahissement du Corps législatif, entraînant la chute de l’Empire, elle n’a trouvé sa base constitutionnelle qu’après 1875. Quant à ses fondements idéologiques, marqués par l’influence des monarchistes dans ses débuts, ils se sont graduellement nourris  des  réflexions et des débats de cette exceptionnelle période d’efflorescence scientifique, intellectuelle et politique, marquée aussi par les effets de la défaite et de la Commune de Paris. 

L’attachement si particulier des Français à la République, s’il s’enracine dans une longue histoire et une culture renforcée par trois  révolutions, s’est construit pendant ces années. L’étrange acte de renaissance de la République, le 4 septembre 1870, montre bien qu’au-delà de la forme des gouvernements et des institutions, c’est bien l’idée et l’esprit républicains – mélange de morale et d’idéologie – qui fondent le régime et qui servent de marqueur à la relation des Français à l’Histoire, à la démocratie, à l’Etat. 

/ / Billet du jour

Rencontre-débat sur le bilan des Municipales – Date à fixer

17 juin 2020 l Danièle Lamarque – Présidente du Comité Carnot

Le Comité Carnot avait engagé, dès février dernier, une première réflexion sur les élections municipales. La rencontre du 27 février 2020 avait permis de croiser les points de vue historiques, politiques, sociologiques et électoraux sur ces élections et d’interroger la place du bloc communal dans le nouveau paysage institutionnel (voir compte-rendu).

Le report du second tour des élections nous a empêchés de tenir le colloque prévu le 1er avril pour analyser les résultats. Devaient, à cette occasion, intervenir, Jean-Marc Ayrault, Jean Arthuis, Pascal Perrineau, le directeur général de l’Institut Kantar, Emmanuel Rivière, le géographe Jacques, Levy et le professeur jean-Philippe Derosier ainsi que Alexia Germont, avocate ; un « tour de France » des principaux résultats commentés par cinq journalistes de la presse quotidienne régionale devait compléter les analyses politiques et sociologiques.

Mais un bilan de ces élections atypiques sera dressé après le second tour. D’ores et déjà nous sommes en mesure de vous communiquer une première étude concernant les mandats locaux des parlementaires après le premier tour. Dès le 29 juin, une actualisation de cette étude vous sera communiquée.

Les fonctionnaires et la crise

Mai 2020 l 

Un sondage BVA révèle que sauf pour les enseignants, le télétravail a été perçu comme enrichissant par plus des deux tiers des fonctionnaires concernés, en majorité de catégorie A. Une minorité cependant pense que la crise aura un impact positif sur le fonctionnement de la Fonction publique (PDF).